Bienvenue
Connexion automatique    Nom d’utilisateur:    Mot de passe:    
           



Répondre
  
Nouveau
Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Est-ce que l’amour peut résister devant la pauvreté ?,
Auteur Message
Répondre en citant


Quand j’étais un étudiant dans l’école Américaine la prof avait posé la question suivante : quel est le plus important, l’argent ou bien l’amour ? bien sur la plupart de nous auraient donner la réponse classique ; l’amour est plus important que l’argent pour éviter d’être matérialiste au yeux des autres ; car en réalité la personne certains fois pratique l’amour de l’argent plus que l’amour de l’amour.

Bon, mes chers amis, moi je veux poser une question très simple mais ses dimensions ainsi que sa réponse sont très compliqués
Est-ce que l’amour peut résister devant la pauvreté ?,ou bien plus précisément est ce que la personne peut vivre en amour avec quelqu’un même s’il ne dispose pas d’un travail stable ?




_________________
والله يعلم وأنتم لا تعلمون
Auteur Message

Message Publicité 

PublicitéSupprimer les publicités ?


Auteur Message
Répondre en citant


FRANCHEMENT JE NE CROIS PAS. AVEC L'AMOUR ON VA PAS PAYER L'ELECTRICITE, L'EAU OU LE MEDECIN ET MEME PAS LE PETIT DEJEUNER. ALORS SOYONS SERIEUX. JE NE DIS PAS QUE L'ARGENT FAIS LE BONHEUR, MAIS CA AIDE UN PEU. SURTOUT MAINTENANT TOUT EST DEVENU MATERIEL. ET TOUS LE MONDE EST DEVENU MATERIALISTE.

Auteur Message
Répondre en citant


donc a ton avis ZIDA? le pauvre n'a pas le droit d'aimer ou d'etre aimé par quelqu'un d'autre car il n'a pas d'argent pour payer les frais de cet amour ?


_________________
والله يعلم وأنتم لا تعلمون
Auteur Message
Répondre en citant


salam alikoum 
je suis nouvelle dans ce forum  
et je voudrais répondre à ta question 
un pauvre ne fait pas de lui une mauvaise personne mais, son épouse est là pour le pousser à devenir meilleur et qui c à avoir une situation meilleure mais la pauvreté n'enléve à rien sa richesse intérieur  



_________________
http://islamia1.labrute.fr
combattez moi ou devenez un éléve ce serait mieux

hihihi!inscrivez vous
Auteur Message
Répondre en citant


salut MAGEDELLINE et bienvenu parmi nous
j'ai bien compris ce que tu voulais dire mais est ce que tu peux bien élargir la discussion ?
merci


_________________
والله يعلم وأنتم لا تعلمون
Auteur Message
Répondre en citant


la pauvreté d'un homme ne fait pas de lui un raté  
 
sa femme est là pur l'épauler, le soutenir et lui donner du courage; le soutenir dans les épreuves difficiles  
 
la famille ne repose pas seulement sur l'épaule d'un homme mais on a tendance à oublier que la femme contribue à l'harmonie de la famille  
 
ils s'aident  mutuellement ce qui fait un mariage solide  
 
 



_________________
http://islamia1.labrute.fr
combattez moi ou devenez un éléve ce serait mieux

hihihi!inscrivez vous
Auteur Message
Répondre en citant


Je ne dis pas qu'un pauvre n'a pas le droit d'aimer ou d'être aimé, mais cet amour disparait avec le manque de moyen, car même si sa femme le soutient, jusqu'à quand et à quel point surtout si elle non plus n'a pas les moyens. Ils s'aident mutuellement et comment?

Auteur Message
Répondre en citant


un amour sincére résiste a toute sortes d'épreuves!!!!!!!!!!!!!!

Auteur Message
Répondre en citant


Coucou la cie!


Sujet très intéressant auquel personne ne peut affirmer détenir la vérité. 


On dit que l'Amour fait bouger les montagnes. Il faut tout de même être réaliste.


Zida et Magedelline ont dit des choses importantes.


Dans la vraie vie, on ne peut vivre uniquement de l'amour et de l'eau fraîche. Il faut bosser dans la vie et gagner sa vie.


Dans un couple, cela se fait à deux. Donc, ce n'est pas uniquement à l'homme ou uniquement à la femme de subvenir aux besoins de la famille. L'entraide, la complicité, l'Amour et la volonté de faire la vie ensemble, font en sorte qu'une liaison réussisse.


Oui, chez certaines personnes le matériel prime. L'argent ne fait pas le bonheur certes mais ça aide beaucoup.


Perso, je n'ai jamais demandé plus que de vivre convenablement et pour ça, je suis prête à faire la part des choses.


Le pauvre a certes le droit d'aimer et d'être aimé mais il faudrait bien qu'il se donne un petit coup de pouce pour arriver à vivre une vie décente.


Voilà!





_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant


Bonsoir je vais vous raconter une belle histoire d'amour et de pauvreté
l'année 1940 Espagne, année horrible faim, pas de travail, le premier protagoniste apprenti dans un salon de coiffure 18 ans, sans pouvoir aller à l'école, sa mère reste veuve avec 8 enfants, , ils vivaient tous à l'intérieure des terres ou le père était le gardien, mort celui ci , tous à la porte, il parte vivre dans une grotte à la montagne, sans père depuis l'âge de 6 ans, travail obligé au début comme berger, après il parte en ville avec la sœur ainée qui vient de se marier, c'est quand il a l'emploie chez se coiffeur
Notre jeune opposante, 12 ans, De famille très aisé économiquement de l'époque, qui se rendait tous les jours à une académie en face du salon de coiffure pour apprendre à coudre et brodé

Ils tombent amoureux, et ils se suivent avec le regard pendant deux années, car le jeune homme apprend le statu de la fille, mais un jour ils se rencontrent, et ils commencent à se voire
Difficile de dire chez elle, difficile qu'il soit accepté, il ne savait presque pas lire et écrire il n'avait rien, et son père ne va pas la laisser
Un jour elle lui raconte une histoire à sa mère et sa mère comprends que sa fille est tombé amoureuse et commence avoir ce qu'elle pourra faire pour sa fille avant d'en parler à son mari, alors elle entre voie louer un salon de coiffure qui vient juste de se mettre en location, et voila le coup est fait
Elle parle du jeune homme à son mari et en plus elle lui dit qu'il a un bon travail, le père de la jeune fille va se couper les cheveux chez le jeune, et en parlant il découvre le jeu, mais tout était si bien monté qu'il ne dit rien, alors il accepte les fiançailles de sa fille avec le jeune propriétaire du salon de coiffure
Un temps après ils se marient, elle 19 ans lui 25, bien entendu le père d'elle lui indique qu'il peut laisser le salon et venir travailler chez lui, le jeune marié accepte, au bout d'un temps il se sent incommode, comme un intrus, ils viennent d'avoir son premier enfant, et alors il décide faire le pas
Il lui propose à la jeune maman de partir avec lui en France, mais qu'ils devaient passer en clandestinités, mais qu'il comprendra si elle ne veut pas le suivre, car elle allait perdre la vie commode et tout dont ses parents lui donnait
La jeune épouse ne le pense ni une seconde et lui raconte à sa mère ce qu'ils vont faire, et celle la comme toujours soutient le jeune couple et lui donne sa bénédiction et le bébé reste avec la grand-mère jusqu'à qu'ils seront installés
Ils partent et commence le calvaire de passer les Pyrénées à pieds, dormants le jour et marchand la nuit, au bout de 4 jours de marche avec d'autres émigré les passeurs leurs disent qu'ils doivent payer plus si non ils restent à leurs sort, alors chacun sort de sa poche ce qu'ils ont, ma mère donne un bracelet en or qu'elle portait, pour au cas d’un besoin, et ils continuent le chemin
Ils arrivent de l'autre côté et les voila en cherchant le travail, les moments de détresse arrive, le désespoir de son mari qui n'arrive pas à lui offrir même pas un toit, il dorment la ou ils peuvent, il lui dit de rentrer auprès de ses parents, et elle se nie avec toute ses forces
Ils continu le chemin et enfin il trouve du travail pour lui, elle ne travaillera jamais car lui ne la laisse pas, car il lui dit que ce n'est pas pour sa qu'il l'a enlevé du côté de sa famille pour passer plus de peine
Quand lui partait travailler, elle faisait des petits boulots de couturière chez les uns et les autres
Enfin arrive le contrat de travail, le petit appartement et le retour chercher leur fille, cette fille qui vous écrie cette histoire , nous avons toujours vécu avec ce que mon père gagnait jamais il a laissé à personne lui faire un reproche de pourquoi il c'était marié avec ma mère, si non par amour et seule par amour ma mère la suivie partout

SI DE QUELQUE CHOSE JE SUIS FIERE C EST DE CETTE BELLE HISTOIRE D AMOUR DE MES PARENTS

20 ans après quand la vie lui souriait mon père mort victime d'un maudit cancer, ma mère n'a cessé de pleurer pour lui jusqu'au jour de sa mort

Auteur Message




Montrer les messages depuis:

Répondre
Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Modération




Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation remonter




Cityscapes.ma