Bienvenue
Connexion automatique    Nom d’utilisateur:    Mot de passe:    
           



Répondre
  
Nouveau
Page 1 sur 1
Culture Amazigh
Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

salam tout le monde

Pour une chaîne de télévision Amazigh

Article paru dans le monde du 11.10.06 (source : http://www.bladi.net )

Quelque 28% de la population marocaine, estimée à 30 millions d'habitants, utilise une des variantes de la langue amazighe dans la vie quotidienne, selon des chiffres de 2004 publiés par le Haut commissariat au plan (HCP, public). Ce pourcentage qui atteint 34% en milieu rural, n'est que de 21% en milieu urbain.
Parmi la population amazighe, 38% sont uniquement amazighophones et 62% utilisent aussi l'arabe dialectal.


Citation:
Une chaîne de télévision nationale en langue amazighe (berbère) verra le jour dans un an au Maroc, a annoncé vendredi à Rabat le ministre marocain de la Communication, Nabil Benabdellah.

"Des questions liées au financement, à la programmation, à la diffusion et aux aspects techniques seront examinées par une commission d'experts", a-t-il dit lors de la réunion périodique avec les responsables de l'Institut royal de la culture amazighe (berbère), -IRCAM-, créé en 2001 par le roi Mohammed VI pour promouvoir la culture berbère dans le royaume.


La réunion avec l'IRCAM s'est également penchée sur les moyens d'accroître - à un niveau plafond de 30% de la production nationale - la diffusion en berbère de journaux, d'émissions, de variétés, de soirées et de fictions sur les deux chaînes de télévision publiques, la Une de la SNTR, et 2 M.

Une association marocaine d'échange culturel (amazighe) a qualifié mercredi d'insuffisante la durée d'antenne consacrée aux émissions berbères dans les deux télévisions publiques, évoquant même une "régression" de la programmation de la langue amazighe.

Jusqu'ici, la 1ère chaîne de la SNRT diffuse quotidiennement à la mi-journée un bulletin d'information en langue berbère, outre des émissions, des chansons et des spots publicitaires en amazighe. La radio nationale émet de son côté des programmes quotidiens en berbère.


source : Agence France Presse


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message

Message Publicité 

PublicitéSupprimer les publicités ?


Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

salam

article parut sur yabiladi.com

Citation:

Il y a quelques semaines, on a assisté à ce que l’on pourrait qualifier de ‘’coup de gueule’’ des amazighs. Ces derniers estimant que la place consacrée à leur langue, à leur culture en général dans les deux chaînes publiques (RTM et 2M) est une portion congrue. Solution ? La création pure et simple d’une TV en amazigh. Une proposition qui est loin de faire l’unanimité au sein de la société. Déjà, dans les discussions informelles entre amis, chacun y va de son argument : soit pour appuyer l’idée de créer une chaîne berbérophone avec comme conviction que celle-ci ne ferait que confirmer davantage le credo d’un Maroc pluriel et uni ; soit pour la réfuter en la taxant de politique sécessionniste, allant même jusqu’à évoquer le dahir berbère du 16 mai 1930. Plus encore, le camp du ‘’ contre’’ argue qu’avec le problème du Sahara, l’heure devrait être plutôt à l’‘’union’’ et à la ‘’solidarit钒.
Mais qu’en pensent les leaders d’opinion ? C’est ce que nous avons voulu savoir en allant recueillir les sentiments d’universitaires, de journalistes, etc. sur le bien fondé ou non d’une éventuelle télévision amazighophone. Micro-trottoir.
Pour ou contre une télévision amazighophone au Maroc ?Pour Jmaâ Baida, Professeur d'Histoire Contemporaine et Responsable de l'UFR " Le Maghreb Contemporain" à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Mohammed V-Agdal de Rabat, le projet de télévision en amazigh est bien opportun. Il se prononce ‘’pour’’ d’emblée, et bat en brèche les arguments qui présagent une division : ‘’ Je suis tout à fait pour une télévision amazighophone car cela s'inscrit dans un Etat de droit qui doit respecter tous les particularismes culturels du pays. Evoquer le "dahir berbère" est un anachronisme dénué de sens. C'est vraiment se tromper d'époque et rechercher des amalgames ! Ou alors, il s'agirait pour ceux qui l'évoquent d'intimidation politicienne motivée par des enjeux actuels (idéologiques ou autres) et non point par un souci quelconque d'unité nationale. Refuser aux Berbères leur langue, c'est cela qui risque de semer la discorde.
En plus, évoquer la question du Sahara pour s'opposer aux revendications berbères, c'est aussi de la mauvaise foi...surtout à un moment où l'on envisage une solution de ce conflit dans le cadre d'une autonomie régionale qui sauvegarde, entre autres, les particularismes culturels et linguistiques’’.

Tout comme M. Baida, Ahmed R. Benchemsi (Directeur de la publication et de la Rédaction du magazine Tel Quel) ne voit pas non plus d’inconvénients à la création d’une chaîne de télévision en langue amazighe. Il estime pour sa part qu’une télévision en amazigh serait une bonne chose, à condition toutefois qu’il y ait des sous-titres en darija pour permettre au plus grand nombre de Marocains de suivre.

Quant à Ahmed Assid, membre de l’IRCAM (Institut Royal de la Culture Amazighe), une télévision berbère, plus qu’une proposition, est une revendication : ‘’Nous avons créé le comité de défense de l’amazigh à la télévision pour rappeler aux décideurs les droits de notre identité (langue et culture amazighes) dans les chaînes publiques nationales. Nous sommes pour la création d'une TV proprement amazighe.’’ Mais, souligne t-il ‘’Nous ne voulons pas que cela serve de prétexte aux programmes des télévisions publiques pour reléguer encore davantage la culture amazighe aux oubliettes’’. ‘’C’est pourquoi nous avons proposé aux responsables les suggestions suivantes :
1) l’amazigh doit avoir 30 % de la diffusion nationale dans les chaînes de TV marocaines d'ici à 2008 ;
2) Avant création de toute TV amazighe, la 1ére et la 2éme chaîne doivent réaliser le contenu des cahiers des charges qu’ils ont signés depuis janvier 2006 ;
3) Ladite TV amazighe ne doit en aucun cas être l’alternative des revendications amazighes dans les autres chaînes’’, ajoute t’il. Avant de marteler : ‘’ Maintenant, ceux qui disent qu’une TV amazighe sera une menace pour la cohésion sociale vivent toujours les années 70, et n'arrivent pas à admettre que les temps ont changé, et que la diversité est plutôt considérée aujourd’hui comme une richesse et non comme un danger. Ceux qui pensent qu’une TV amazighophone serait source de division – qu’ils soient acteurs politiques ou civils- sont encore sous influence de l'idéologie panarabiste fanatique dont ils rêvent toujours d’en diffuser le principe de la pensée unique pour généraliser l 'arabisation totale et effacer notre identité autochtone’’.

Pour Ismail Menkari, professeur-chercheur en sociologie des médias, il conviendrait d’abord d’apporter des éclaircissements par rapport à certains arguments avancés ça et là : ‘’ D’abord, je voudrais revenir sur le ‘’dahir berbère’’ puisque certains l’ont évoqué comme argument. Je sais que ce dahir continue encore de hanter les esprits marocains… Mais le dahir berbère était une continuité des précédents dahirs promulgués par les anciens sultans marocains, et qui est venu confirmer l’idée que les berbères pouvaient se juger d’après leurs coutumes, etc’’.
‘’ Ensuite, deuxième argument avancé, c’est que certains trouvent que cette télévision consacrée à l’amazigh, ‘’communautaire’’, donc source de ‘’scission’’ au sein de notre société… Je veux juste ajouter que si cela venait à voir le jour, il ne serait pas un fait inédit puisqu’on trouve l’exemple au Canada, en Suisse, en Belgique, etc. sans que cela porte atteinte à l’unité nationale… Enfin, cela étant dit et pour répondre à votre question, je ne suis pas favorable pour ma part à l’idée de créer une télévision amazighophone. Je crois qu’il faudrait d’abord se poser une question sur l’utilité de la télévision au Maroc. Car si le petit écran est fait pour informer, éduquer et divertir, nos chaînes publiques le font si mal que finalement elles ne constituent qu’un épouvantail pour les téléspectateurs nationaux qui préfèrent se rabattre sur les chaînes étrangères. Parce que nos chaînes sont makhzéniennes, structurées de telle sorte que les Marocains ne s’y retrouvent pas. Ce n’est donc pas une telle télévision qui viendrait changer cet état de fait. De plus une chaîne berbérophone ne servira pas la ‘’cause’’ de cette culture, elle ne fera, au contraire, que la museler davantage !’’

Jmaâ Goulahsen, journaliste à 2M et présentateur de l’émission Moubacharat Maâkoum, abonde dans le même sens : ‘’Personnellement, je considère que le projet d’une TV amazighophone est, actuellement, prématuré étant donné qu’on est en train de construire encore les chaînes généralistes. Je considère qu’il vaut mieux commencer à intégrer petit à petit l’Amazigh dans les chaînes nationales au lieu d’entamer un projet ambitieux qui tournera à l’échec. Déjà rien que la production pose problème. Imaginons une TV amazighe qui diffuse au moins 14 heures par jour, avons-nous assez de matières (séries, émissions, films, etc.) pour l’alimenter ? S’il faut créer une nouvelle chaîne pour y diffuser que de la production étrangère, ce n’est pas la peine’’. Concernant la discorde évoquée comme argument en défaveur d’une chaîne en amazigh, M. Goulahsen avoue qu’il ne peut juger les intentions des uns et des autres.

En tout cas, à l’heure actuelle, le projet d’une chaîne en amazigh est en pleine gestation puisque le comité chargé de ce dossier s’est réuni en début de semaine au Ministère de la communication pour faire le point. Pendant ce temps, une équipe de journalistes de 2M est en stage de perfectionnement en langue amazighe à l’IRCAM en vue, semble t-il, de prendre en charge les programmes que la chaîne compte mettre en place pour répondre aux revendications des amazighophones. Attendons de voir la suite!


source : http://www.yabiladi.com/article-analyse-139.html


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

salam

un complément d'information concernant le dahir berbere

source: M.Mahfoud Chkouri, l'anthropologie coloniale

Citation:

Lyautey : La carte berbère à partir de 1914

En effet, Lyautey utilisait la carte berbère dès le début de sa prise de fonction en tant que résident général. Le premier décret qui a défini le cadre de la politique berbère et la sphère de son application, remonte au 11 septembre 1914. En effet, dès la soumission des premières tribus berbères victimes de la pacification, en 1913, le Général Henrys et son état-major composé d’anciens d’Algérie montraient leur préférence pour une politique berbère "qui sauvegarderait l’originalité du monde berbère marocain en maintenant celui-ci dans son isolement traditionnel et en lui conservant ses coutumes."

Dans la même année, le Général Lyautey ordonne, suite à cette proposition, une demande d’enquête sur le droit coutumier, "afin de mieux fixer la formule qui conviendrait à ces populations."

En 1925, il donne ses directives dans une circulaire adressée aux officiers des affaires indigènes :
"Nous n’avons pas à enseigner l’arabe à des populations qui s’en sont toujours passé. L’arabe est un facteur d’islamisation, puisqu’il est la langue du Coran, et notre intérêt nous com-mande de faire évoluer les Berbères hors du cadre de l’islam. Au point de vue linguistique nous devons tendre à passer direc-tement du berbère au français. Pour cela, il nous faut des berbérisants...Il faut aussi créer des écoles franco-berbères où l’on apprendra le français aux jeunes Berbères. En second lieu, nous devons nous garder soigneusement d’intervenir sur le terrain religieux. L’Islam n’a déposé sur les Berbères - j’entends ceux qui ont conservé leur indépendance - qu’une empreinte très superficielle. Ces populations ont rejeté du Coran tous les concepts juridiques : l’Izref est leur seule règle et elles ne veulent du chrâa à aucun prix...Tous nos officiers de rensei-gnements doivent être bien pénétrés de ces principes; qu’ils évitent surtout de se présenter en fourriers de l’Islam à ses populations berbères."

Pour des raisons pragmatiques liées à la pacification des tribus berbères guerrières, Lyautey avance très prudemment dans sa politique berbériste. Il a essayé à la fois de maintenir les Berbères dans leurs propres structures et de lutter contre les dérives du clan berbériste au sein de l’administration française qui poussaient dans le sens de créer un Berbéristan formé de petites républiques qui pourraient évoluer sous l’influence directe de la France.

Lyautey pratique deux politiques bien distinctes : celle qui est mise en œuvre sur le terrain et visant à conserver la particula-rité berbère et la renforcer, et celle qui est officielle ayant pour objectif de coller à l’esprit du traité du Protectorat, c’est-à-dire, le respect de l’unité de l’Empire, sous la direction du Sultan.

Le dahir du 11 septembre 1914 qui affirme que "les tribus dites de coutume berbère sont et demeureront régies et administrées selon leurs lois et coutumes propres sous le contrôles des au-torités." Ce premier article est volontairement vague sur quelle autorité s’agit-il ? est-ce le Makhzen ou l’administration colo-niale ? le deuxième article octroie aux autorités françaises la possibilité de designer les tribus de coutume berbère et de choi-sir les textes de lois ou de réglementations appliquées à ces tri-bus, uniquement par arrêté viziriel et sans prendre la peine de demander l’avis du sultan. Cette décision fut prise, suite aux difficultés soulevées parMoulay Youssef, lorsque la liste des tribus lui était soumise.


article publié sur :
http://marocpluriel.hautetfort.com/archive/2005/04/28/lyautey_la_carte_berbere_a_par


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

Citation:
Nous n’avons pas à enseigner l’arabe à des populations qui s’en sont toujours passé. L’arabe est un facteur d’islamisation, puisqu’il est la langue du Coran, et notre intérêt nous com-mande de faire évoluer les Berbères hors du cadre de l’islam. Au point de vue linguistique nous devons tendre à passer direc-tement du berbère au français. Pour cela, il nous faut des berbérisants...Il faut aussi créer des écoles franco-berbères où l’on apprendra le français aux jeunes Berbères. En second lieu, nous devons nous garder soigneusement d’intervenir sur le terrain religieux. L’Islam n’a déposé sur les Berbères - j’entends ceux qui ont conservé leur indépendance - qu’une empreinte très superficielle. Ces populations ont rejeté du Coran tous les concepts juridiques : l’Izref est leur seule règle et elles ne veulent du chrâa à aucun prix...Tous nos officiers de rensei-gnements doivent être bien pénétrés de ces principes; qu’ils évitent surtout de se présenter en fourriers de l’Islam à ses populations


C'est toujoursd le meme discours, nos Amazigh athée ne cherchent pas à obtenir seulement le droit de télé berbere mais qu'on reconnaissent les Amazigh comme des non musulmans.

Bn pôur ma part et autant que Berbere de souche, je n'adhére pas à ce genre d'idée.

Avec tous ses mouvements amizigh je sens qu'on aura la droit au meme traitement que lesAlgeriens Arabe et les Algériens Kabyle.

Franchement ça commence a me prendre la tete votre mouvement, vous croyez qu'on instaurant les coutumes berbere ça va avancer le Maroc dans ses problémes ? Non je ne pense pas mais les islmophobes se font de plus en plus meme au seins de la communauté dite Musulmane.


Le reste du Monde construit pour avancer et nous on détruit pour avoir le droit à notre télé berbere, non mais franchement ( c mon coup de gueule)

Wa salam


_________________
De la discussion jaillit la lumière.
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

salam alaykoum


je suis tout à fait d'accord avec toi, les marocains qu'ils soient arabes ou berbères sont fiers de leur culture islamique et qu'ils ne l'abandonneront pour rien au monde
le même problème existait également chez les nationalistes pan-arabes qui se sont laissé manipuler par le dogme de la laïcité...
mais heureusement maintenant les peuples se sont réveillés et ont pût affirmé à chaque fois leur attachement à leur valeurs morales


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

Salam tt le monde,j'avoue franchement ke je n'ai pas lu entierement l'article faute de temps(je m'y pencherais inchalah la prochaine fois ) mais j'ai ete interpellé par l'intervention de MESKE.
Par ailleurs je suis bebere de pure souche et franchement je partage largement ton point de vue,c'est simple je dirais mm maladif on a tjr l'art d'aller fouiner ou chercher les problemes la ou il n'y en a pas au lieu de rester concentrer sur les vrais pb jok{ En fin de compte on est tous marocain et on le clame haut et fort en tte fierté Si seulement la jeunesse marocaine etait plus impliquée, avait plus de rigueur ,d'assiduité ,apprenait la valeur du travail instead of copier une culture qui n'est pas la notre dans tout ce qui a de nefaste non dans le benefique,si...
Mais je me rappelle le viel adage "avec des si on pourrait mettre paris dans une bouteille" dsl pour le HS mais bon..

Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

Bonjour a tous et a toutes
J'ai pas lu tout l article mais l'essentiel c était clair, franchement je suis pas d accord avec vous, il fau revenir en arrière quand hassan2 était le roi du Maroc, a l époque il y avait des étudiants qui ont atteins un niveau supérieur dans leurs études, mais ils ne savent même pas l’histoire de leur pays et c est ca ce qu’ on appelle la stupidité elle même, bien sur vous savez pourquoi on trouve pas l’histoire du Maroc dans les programmes scolaires, c’est banale ,c est pour ne peut découvrir que les habitants originaux du Maroc c’étaient des berbères, et je crois que ca existe encore aujourd’hui.  C est pourquoi le gouvernement marocain hésite de lancer le projet d’une chaine télévisée 100% berbères, c est du tout une question d’argent, il y a des entrepreneurs qui sont prêts a financer toute la chaine, mais je ne crois pas qu’ils vont accepter les conditions de notre gouvernement stupide. On peut jamais ôter les traditions et l’identité culturelle d qlq, justement si il choisi lui-même de les oublier. Il faut savoir aussi qu’il y a des berbères qui ne parlent pas d’autres langues c est vrai qu’ils sont des analphabètes, des ignorants mais il faut reconnaître leurs droits quand même, ils sont des être humains ils veulent voir, écouter la langue qu’ils parlent c est leur droit.
Je reviens a la religion il ne faut pas mélanger entre l’islam et l’arabisme, l islam est la religion de tout le monde qu’il soit arabe, berbère, chinois, noir, bleu….le plus grand pays islamique c est le Thaïlande, il ne parle pas l’arabe, il se contente pas de déclarer l’islam comme religion officielle comme notre pays  mais c est vraiment un pays 100%islamique, moi je suis contre l’arabe et je le serai jamais, l arabe est la plus belle langue que notre Dieu a choisi pour faire passer son message, mais je suis contre l’idée que l arabe égale l’islam. Et pour les berbères non musulmans, je dit qu’il faut bien analyser un tel message avant d’en faire passer, bien sûr que se sont des paroles  de notre gouvernement stupide pour moi les vrai musulmans habitent les compagnes au Maroc  et c est la ou habite plus de la moitie des berbères, on peut plus dire qu’ il y a des vrai musulmans dans les grandes villes marocaines à Marrakech par exemple qui a été classe en troisième place après New Yourk et Montréal en 2006 au niveau   de la sexualité
J en félicite alors.
Merci
Rachid   



_________________
Personne ne sait ce que demain sera!
Auteur Message
Répondre en citant

Message Culture Amazigh 

les séquelle du protectorat existent encore
faut pas se laisser influencer pour rien , moi je suis arabe mais j ne peux pas (et j ne veux pas ) dire k je suis de souche , ce mot ne m avance en rien , puisk les berbères et les arabes se sont mélangés depuis des siècles , et puis j ne suis pas du genre raciste ki cherche à adhérer un groupe klkconk , il me suffit d être un citoyen du Monde et avant tout un musulman

on sait tous k les amazigh sont les habitants originaires du Maroc , d ailleurs ce sont eux ki ont acceuilli les premiers arrivants musulmans

d ailleurs j avais l occasion d aller à tigassaline , imilchil .... vraiment des gens trés acceuillant ,vous sentez de la chaleur humaine en eux !
pour le problème de la langue , l arabe n est pas un facteur d islamisation ,!!! la preuve c est k j ai assisté à kotbat el jamo3a à NAOUR en amazigh , l imam parler amazigh aux gens et expliquez le coran à sa langue maternelle donc aucun problème , et j avoue k j ai aimé la langue amazigh ed ailleurs j ai retenue pas mal de phrases

hamdolah fière d être marocains et musulmans

Auteur Message

Message Culture Amazigh 



Montrer les messages depuis:

Répondre
Page 1 sur 1
Modération




Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation remonter




Cityscapes.ma