Bienvenue
Connexion automatique    Nom d’utilisateur:    Mot de passe:    
           



Répondre
  
Nouveau
Page 3 sur 4
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
présentation de mon pays l'Algérie
Auteur Message
Répondre en citant

Message présentation de mon pays l'Algérie 





Sidi-bel-Abbès (arabe: سيدي بلعباس), est une ville du Nord-Ouest de l'Algérie située à 75 kilomètres au sud d'Oran. Chef-lieu de wilaya depuis 1974 ; région agricole avec quelques industries (mécaniques, électroniques, alimentaire), université de plus de 24 000 étudiants. La population est estimée à environ 300 000 habitants (2004), ce qui en fait la 5e grande ville du pays.

La ville a été bâtie par les militaires français en 1843 sur les rives de la Mekerra, car il s'agit d'un endroit stratégique et bien irrigué. C'est le capitaine du Génie Prudon qui dessina la ville. Comme toutes les villes dessinées par le Génie militaire, Sidi-bel-Abbès fut construite sur un plan en damier avec des fortifications et des portes à chaque coin. Sa création fut officialisée par un décret de l'Etat daté du 5 janvier 1849.

Son premier nom fut Biscuit-ville puis, en 1859, elle prend le nom de Bel-Abbes-Napoléon un très court temps pour devenir Sidi-Bel-Abbes, le nom d'un saint musulman dont la kouba (tombe) se trouve sur la rive droite de la Mekerra.

Aujourd'hui, il ne reste plus rien des fortifications et les portes laissent passer des avenues. Jusqu'à l'indépendance de l'Algérie, Sidi-Bel-Abbès abritait la maison-mère de la Légion étrangère, transférée à Aubagne en 1962 conformément aux Accords d'Évian.

Actuellement, la caserne est occupée, pour partie, par l'école de la gendarmerie nationale et, de l'autre, par l'école de médecine militaire.

Anecdote — L'écrivain Ernst Jünger est venu dans cette ville en 1912 après son court engagement dans la Légion étrangère à l'âge de 17 ans. Il a évoqué cette aventure et cette ville dans son récit Jeux africains (1936).

Natifs célèbres de Sidi Bel Abbes

- René Viviani (8 novembre 1863 – 7 septembre 1925) Homme politique de la Troisième République, Président du conseil lors de la Première Guerre mondiale.
- Gaston Julia Mathématicien éminent, célèbre pour son "Ensemble de Julia" (Julia Set) dans la (Théorie du chaos).
- Marcel Cerdan : Boxeur français
- Mohammed Bedjaoui : Ministre Algérien des Affaires Étrangères. Ex Garde des Sceaux (1964-70),
- Ambassadeur d'Algérie en France (1970-79), Délégué permanent auprès des Nations Unis (1979-82).
- Kad Merad : Acteur et humoriste français
[/u]


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message

Message Publicité 

PublicitéSupprimer les publicités ?


Auteur Message
Répondre en citant

Message présentation de mon pays l'Algérie 





Adrar


dont le nom signifie « montagne », est une ville saharienne de l'Algérie, chef-lieu de la wilaya du même nom dans la région de Gourara.

La wilaya d'Adrar est située dans le sud de l'Algérie; bordée au nord par les wilayas de d'El Bayedh et de Ghardaïa, à l'ouest par les wilayas de Béchar, et de Tindouf, à l'est par la wilaya de Tamanrasset, et au sud par la Mauritanie et le Mali. La wilaya est composé de 11 Dairas, 28 communes et 299 Ksars (villages), recouvre une zone d'environ 427 368 Km² et regroupe 326 429 habitants (est. 2003). Adrar est une zone principalement agricole, caractérisée par son traditionnel système d'irrigation le « Foggara ».

Adrar (Algérie): En réalité, localement on prononce Adghagh (= rocaille en berbère), c'est la transcription française qui en a fait Adrar. Il s'agit probablement d'un traitement linguistique particulier appelé confusion sémantico-formelle (propre à la zone berbérophone méridionale), plutôt que d'un traitement phonétique particulier (r/gh).



_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant







WILAYA DE CHLEF



Géographie :
Chlef est le chef-lieu de la wilaya (code 02) qui porte le même nom.

Cette ville est située juste à la limite entre le centre et l'ouest du pays, à une cinquantaine de kilomètres de la côte méditerranéenne, au milieu d'une vaste plaine comprise entre les reliefs de Medjadja intégrée à la chaîne du Dahra au Nord et les monts de l'Ouarsenis au Sud (d'où le climat de cuvette, froid en hiver et très chaud l'été), au lieu de confluence du Chélif - le plus long cours d'eau d'Algérie - et de l'oued Tsighaout.

C'est une région à vocation essentiellement agricole. La wilaya de Chlef compte environ un million d'habitants. La plus grande ville après le chef-lieu de la wilaya est Ténès sur le bord de la mer, nommée à l'époque des Romains: Carténa.

Les communes de la wilaya: Abou El Hassan, Ain Merane, Bénairia, Beni Bouateb, Beni Haoua, Beni Rached, Boukadir, Bouzeghaia, Breira, Chettia, Chlef, Dahra, El Hadjadj, El Karimia, El Marsa, Harchoun, Herenfa, Labiod Medjadja, Moussadek, Oued Fodda, Oued Goussine, Oued Sly, Ouled Abbes, Ouled Benabdelkader, Ouled Fares, Oum Drou, Sendjas, Sidi Abderrahmane, Sidi Akkacha, Sobha, Tadjena, Talassa, Taougrite, Ténès, Zebboudja, Ouled Mohammed

Histoire :

En s'installant dans la vallée du Chéliff (premier siècle de l'ère chrétienne), les Romains choisirent l'actuel emplacement de la cité pour y bâtir une ville de garnison : Castellum Tingitanum. Après avoir connu un bel essor durant près de deux siècles, la ville décline. L'extinction de la vie dans Castellum fut précipitée - paraît-il - par un terrible tremblement de terre qui la détruisit totalement (la région est connue depuis longtemps pour être une zone de forte sismicité).

Au passage des conquérants musulmans dans la région (au VIIe siècle), le site de l'ancienne Castellum avait la particularité de rassembler parmi les ruines de nombreuses sculptures sur pierres d'où son appellation d'El-Asnam (« les statues » pouvant être au sens d'idoles). Ce site n'a pas été ré-habité par les arabes en raison de leur aversion pour les statues qui évoquent à leurs yeux les idoles païennes.

El-Asnam est restée un lieu-dit (et non une ville) pendant plus d'un millénaire jusqu'en 1843, lorsque le maréchal Bugeaud, en campagne d'occupation, installe un camp militaire. Sur place, le chef militaire se rend compte de la situation géostratégique du site et décide d'y créer une colonie de peuplement européen qu'il baptise Orléansville. Mais pour les algériens - qui ont commencé quelques années après à se rapprocher de la nouvelle ville en créant des îlots d'habitation dans la banlieue, le site gardait toujours le nom d'El-Asnam. Appellation qu'elle retrouve d'ailleurs après l'indépendance.

Zone d'activité sismique en permanence, la région a été ébranlée par un terrible tremblement de terre le 10 octobre 1980, séisme très meurtrier qui a totalement déstructuré la configuration urbaine de la ville.

Comme pour conjurer le mauvais sort qui a endeuillé la ville à maintes reprises (quatre en l'espace d'une cinquantaine d'années) suite à de tremblements de terre successifs et forts (1922, 1934, 1954, 1980), les autorités ont décidé de rebaptiser la ville qui porte depuis 1981 le nom de Chlef (peut-être la connotation païenne de l'ancien nom y est pour quelque chose).






_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant








WILAYA DE LAGHOUAT :

Laghouat est une ville et une wilaya d'Algérie. Elle est située à 400 km au sud de la capitale algérienne Alger et compte 328 000 habitants. C'est une région pastorale du centre de l'Algérie.

La naissance de la ville de Laghouat remonte au début du XIXe siècle. Mais l'existence d'un "qaçr"(village ou ville entourée d'un murail en pierre pour la protection contre les invasions) dans un site qui semble être celui de la ville actuelle a été signalé vers le XIe ou XIIe par Ibn Khaldoun, abritant une faction des Béni-Laghouat : Branche de la célèbre tribu des Maghrâwa.

La région possède également le plus grand gisement de gaz naturel d'Afrique avec une réserve estimée à plusieurs milliards de mètres cubes


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant


merci merci bcp sincerment pour l'effort que tu as fais pour nous présenter L'Algérie, comme ça on peut avoir une idée sur les régions et les villes de notre grand maghreb . ds les heures qui viennent je vais vous faire une présentation sur ma ville natale Oujda . ne zapez pas Very Happy


_________________
<a href="http://adf.ly/?id=10323639"><img border="0" src="https://cdn.adf.ly/images/banners/adfly.350x19.1.png" width="350" height="19" title="AdF.ly - raccourcir les liens et gagner de l&#39;argent! "></a>
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant




inchallah ami

mais mazale , mon pays est très grand et on a 48 wilaya je présenterai chaque jour une wilaya







_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant









Oum-el-Bouaghi

est une ville d'Algérie et capitale de la wilaya portant le même nom.

Sa préfecture est ?. Elle est peuplée de ? habitants, et fait partie des Aurès peuplé de berbères Chawis.


Subdivisions et sous-préfectures
Elle est divisée en daïras :

Oum El Bouaghi préfècture (chef-lieu) de la willaya d'Oum El Bouaghi, environ 80 000 habitants. Ville en pleine expansion urbaine et démographique. Peuplée de berbères Chawis, qui parlent Chawi et algérien, vivant aux pieds du Djebel (montagne) Sidi R'Ghiss.

Aperçu historique D’après les fouilles archéologiques et les études historiques, la région a un passé millénaire comme en témoignent les restes d’animaux disparus et les traces des premiers hommes ainsi que d’autres richesses archéologiques, en plus des vestiges de la période romaine visibles à Segus, Ksar Sbahi, Dalaa et Ouled Gouti. La Kahina et les Banou Hilal ont laissé également leurs empreintes dans cette région montagneuse notamment à travers les noms des localités de Djazia, Dalaa, El-Beida et autres. Géographie physique Superficie (km²) : 7638,12 Nombre de communes : 29 Nombre de daïras : 05

Nom des daïras : Ain Beida, Ain M’lila, Ain Babouche, Ain Fakroun, Meskiana. Principales localités : Ain Babouche, Ain Beida, Ain Diss, Ain Fakroun, Ain Kercha, Ain M’lila, Ain Zitoun, Behir Chergui, Berriche, Bir Chouhada, Dhala, El Amiria, El Belala, El Djazia, El Fedjouz Boughrara Saoudi, El Harmilia, Fkirina, Hanchir Toumghani, Ksar Sbahi, Meskiana, Oued Nini, Ouled Gacem, Ouled Hamla, Ouled Zoual, Oum El Bouaghi, Rahia, Sigus, Souk Naamane, Zorg. Relief : climat de type continental ; hivers très froids et étés extrêmement chauds ; pluviométrie 350 mm/an.

Tourisme Sites et monuments : vestiges romains à Dalaa, Ksar Sbahi, Ouled Gouti, mausolées berbères, plusieurs sites touristiques.

Codes postaux 04000 Oum el Bouaghi, 04001 Sidi R’ghiss M’zi, 04100 Ain Babouche, 04101 Bir Amar, 04120 Ksar Sbahi, 04200 Ain Beida, 04210 Berriche, 04212 Ain Ferhat, 04230 Fkirina, 04241 Hanchir Douames, 04250 Meskiana, 04251 Ain Sedjra, 04252 Meliana, 04253 Guern Ahmar, 04260 Behir Chergui, 04270 El Djazia, 04295 Dhala, 04300 Ain M’lila, 04301 Bir Ogla, 04302 El Djahli, 04310 Ouled Hamla, 04320 Bir Chouhada, 04326 Hanchir Laatache, 04330 Ouled Zouai, 04335 Sigus, 04336 Ouled Naceur, 04337 Taxas, 04345 Ain Fakroun, 04347 Ain el Bordj, 04350 Bougherara Fedjoudj, 04350 El Fedjoudj, 04355 Ain Kercha, 04360 El Harmilia, 04365 Hanchir Toumghani

La ville possède une équipe de football de seconde division USC.


Principales villes
(Ain M'lila,Ain Babouche, Ain Beida, Ain Diss, Ain Fakroun, Ain Kercha, Ain Zitoun, Behir Chergui, Berriche, Bir Chouhada, Dhala, El Amiria, El Belala, El Djazia, El Fedjouz Boughrara Saoudi, El Harmilia, Fkirina, Hanchir Toumghani, Ksar Sbahi, Meskiana, Oued Nini, Ouled Gacem, Ouled Hamla, Ouled Zoual, Oum El Bouaghi, Rahia, Sigus, Souk Naamane, Zorg).


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant







WILAYA DE BATNA

Batna, du chaoui Tbathent ( ولاية باتنة en arabe), est à la fois une ville et wilaya d'Algérie. D'une superficie de 12 038,76 km², elle est ancrée dans la région des Aurès à la jonction de l'Atlas tellien et de l'Atlas saharien.

A mi-chemin entre Constantine et Biskra, les Français installèrent en 1844 un camp militaire destiné à protéger les voies d'accès menant au Sahara autour duquel s'est construite la ville de Batna.
La ville de Batna compte environ 285 000 habitants (estimation pour l'année 2004) ce qui en fait la 6ieme grande agglomération du pays.

De nombreux vestiges antiques s'offrent aux yeux du visiteur : à commencer par les sites de Timgad (du Ier siècle après J.-C.), les vestiges de Zana Amellalet (ou Zana El-Baïda) de Merkouna, les dolmens de Chemora, et de la daïra de Sériana ainsi que le Mausolée numide (à 35 km au Nord-Est de Batna près de Ain Yagout), ce lieu est aussi connu sous le nom d'Imedghassen ou Madracen (IIIe siècle et IVe siècle après J.-C.

La ville, et plus largement la région des Aurès, est principalement peuplé de Berbères Chaouis parlant Chaoui et algérien.


_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant

Message présentation de mon pays l'Algérie 

WILAYA DE BEJAIA



Béjaïa (transcrit بجاية en arabe, Bgayet en berbère et Bougie en français ou encore Vaga (les ronces) en libyco-berbère et Saldae en romain) est une ville d'Algérie en Kabylie. Elle est aussi le chef-lieu de la wilaya (département) du même nom.
Ses habitants sont appelés les Bougiotes ou les Bédjaouis.
Avec ses 160 000 habitants en 2004, Béjaïa est la plus grande ville de toute la Kabylie. C'est aussi la plus importante de la région avec son grand pôle industriel, où l'on peut trouver des industries diverses, sans oublier sa situation géo-stratégique possédant un important port pétrolier et commercial sur la mer Méditerranée. Bgayet est dotée également d'un aéroport international. La wilaya de Bgayet s'étale sur une superficie de 3 268km², pour une population de près d'un million d'habitants. Elle est limitée à l'Ouest par les wilayas de Tizi Ouzou (Tizi-Wezzu) et Bouira (Tubirett), au Sud par les wilayas de Bouira, Bordj-Bou-Arreridj et M'sila, à l'Est par la wilaya de Sétif et Jijel, au Nord par la mer Méditerranée.
Connue à l'époque romaine sous le nom de Saldae. Au Moyen Âge, elle devient connue grâce à la qualité de ses chandelles faites de cire d'abeille auxquelles elle a donné son nom. Bougie a joué un rôle dans la diffusion des « chiffres arabes » en Occident.




_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message
Répondre en citant

Message présentation de mon pays l'Algérie 

WIAYA DE BISKRA

Situation Géographique
 
   La ville de Biskra se située au Sud-est de l'Algérie, (carte de l'Algérie), elle occupe une superficie de 21.671 Km2, son altitude est de 128 mètre/au niveau de la mer. Elle est caractérisée par un climat froid en hiver, chaud et sec en été.  
 
La wilaya est limité par :  
Le Nord : Wilaya de Batna et M'sila. 
Le Sud : Wilaya de OuArgla. et El-Oued. 
L'Est : Wilaya de Khenchela. 
L'Ouest : Wilaya de Djelfa. 
 
  La Ville de BISKRA contient 33 Communes, elles sont présentés par ordre alphabétique et avec codes postales sur le tableau en bas de la page. 
Cliquer pour grandir l'image du réseaux routier de la Wilaya. 
 
Géographie physique 
 
 
La ville est traversée par oued "Sidi Zarzour" qui descend des Aurès et qui vas jusqu'à Chot Melrirà au sud est de la wilaya. agrandir l'image. 
Relief : le climat de Biskra est un climat saharien, sec en été et très agréable en hiver. La pluviométrie est en moyenne entre 120 et 150 mm/an. La température moyenne sur toute l'année est de 20,9 °C.   
 
On trouve une chaîne montagneuse et les hauts plateaux au nord ; avec l'altitude de djebel Tekriout 1942 m. les  grand plateaux se trouvent au sud de la wilaya notament sur la région de Ouled Djellal ; et Sidi Khaled. Les plaines steppiques s’étendent sur l’axe El-Outaya et Doucen. 
 
 
 



_________________
Visiter le site web du posteur
Auteur Message




Montrer les messages depuis:

Répondre
Page 3 sur 4
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Modération




Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation remonter




Cityscapes.ma